Au diapason

 

Dans l'exercice Au Diapason, vous serez invité à choisir entre deux syllabes dont la prononciation se ressemble, comme beau et dos.

 

 

Facile, non? Cela pourrait ne pas être aussi facile que vous le pensez.

Ces types de syllabes sont appelés « paires confusionnelles ». Ils contiennent des sons qui sont particulièrement difficiles à différencier pour nos cerveaux, notamment dans les situations d'écoute plus difficiles, comme dans une salle bondée et bruyante, ou lorsque nous parlons à quelqu'un qui marmonne ou qui parle très vite.

Plusieurs d'entre nous éprouvent plus de difficulté à différencier ces paires confusionnelles après l'âge de 30 ans ou si nous souffrons de certains problèmes cognitifs, puisque les performances de nos cerveaux diminuent très légèrement. Pour parvenir à une audition précise, tous les millièmes de seconde sont importants. Lorsque les performances du cerveau ralentissent, ne serait-ce que par une fraction de seconde, il peut confondre deux sons. Vous vous retrouverez alors dans l'obligation de demander aux gens de répéter ce qu'ils ont dit. Et si un son n'est pas enregistré clairement dès leurs premières instances, il est plus difficile de se le rappeler clairement plus tard.

Voici un exemple : lorsque l'oreille interne perçoit un mot, comme « bal », les neurones spécialisés dans le traitement des fréquences de chaque son du mot (/ b /, / a /, / l /) doivent s'activer presque simultanément avec l'arrivée dans l'oreille des ondes sonores. Ce faisant, ils peuvent clairement distinguer chaque son : /b/, /a/, /l/. Lorsque les neurones s'activent et se désactivent en retard pour un son particulier, ils « échappent » une partie de ce son et perçoivent une partie du son suivant, ce qui entraîne une représentation floue ou « bruyante » du son. Par exemple, si les neurones spécialisés dans le traitement du /b/ dans le mot bal s'activent et se désactivent en retard, ils vont enregistrer une partie du son /b/ mélangé avec une partie du son /a/ plutôt que de percevoir un /b/ clair, complet et qui correspond fidèlement au son /b/.

Il arrive parfois que nous ne remarquions même pas quand nous commençons à avoir ce problème. C'est que notre cerveau parvient sans effort à suppléer au manque de précision de notre perception des sons par le contexte dans lequel ces sons ont été émis. Nous n'avons pas toujours à entendre parfaitement chaque son, parce que les autres sons et les mots qui les environnent nous indiquent ce que nous devrions avoir entendu. Mais même si, à ce moment, vous avez très bien compris ce qui s'est dit, vos souvenirs de cette conversation seront imprécis. Lorsque votre cerveau la remettra en mémoire, les mots qui auront été prononcés vous sembleront flous, imprécis.

Le but de l'exercice « Au diapason » consiste à rééduquer vos neurones à bien faire leur travail : s'activer et se désactiver aux moments appropriés, afin qu'ils puissent percevoir clairement, transmettre et représenter chaque consonne lorsqu'elle est utilisée en combinaison avec une voyelle.

 

Pourquoi les syllabes ont un son étrange?

Les syllabes que vous entendez dans « Au Diapason » ne proviennent pas d'une voix humaine. Elles ont été synthétisées. L'utilisation de la synthèse vocale procure à nos scientifiques un contrôle total sur les sons que vous entendrez. Les consonnes qui sont difficiles à distinguer, par exemple le /b/ et le /l/, sont étirées pour donner à vos neurones (dans la cochlée et le cortex auditif) le temps dont ils ont besoin pour bien les percevoir et les transmettre afin que votre cerveau puisse se les représenter clairement. À mesure que vous améliorerez vos performances, la prononciation des consonnes sera progressivement accélérée afin d'inciter vos neurones à s'accélérer eux aussi.

En affinant vos voies neuronales et en améliorant la synchronisation de votre cerveau, cet exercice vous permettra de mieux comprendre les gens qui marmonnent ou qui parlent trop rapidement. Le cerveau parviendra à discerner clairement tous les sons émis dans une phrase et n'aura plus à se fier au contexte pour interpréter ce qu'il entend. Et si tout se passe comme prévu, vous n'aurez plus jamais à demander à quelqu'un de répéter ce qu'il vient de vous dire!