Bien entendu

La vie quotidienne exige de votre cerveau qu'il effectue un grand nombre d'opérations. Il doit percevoir les choses, les traiter, décider quoi en faire et enfin, y réagir. Des distractions peuvent interrompre ces opérations à tout moment. L'exercice Bien entendu permet d'entraîner votre capacité à ignorer les distractions pendant les étapes de perception et de traitement en travaillant vos habiletés de discrimination sensorielle.

 

La discrimination sensorielle est l'opération que nous utilisons par exemple lorsque nous parlons à une personne en filtrant sa voix parmi les voix d'autres personnes présentes dans une pièce bondée, ou lorsque nous suivons l'action d'un film en faisant abstraction des bruits gênants de personnes qui mangent du maïs soufflé. Nos cerveaux parviennent ainsi à discriminer les sons sur lesquels nous voulons nous concentrer et ceux que nous voulons ignorer.

 

Dans l'exercice Bien entendu, vous êtes invité à vous rappeler d'un son cible, puis à déterminer si ce son se retrouve dans un ensemble de sons semblables que vous entendez. Au fil de votre progression, l’exercice se modifie de trois façons :

  • parfois, vous entendrez des bips (d'une seule fréquence) et parfois, vous entendrez une gamme de sons (un ensemble de fréquences)
  • les bips et les gammes sonores deviennent de plus en plus courts et de plus en plus rapprochés
  • les bips et les gammes sonores deviennent de plus en plus similaires entre eux

 

Une étude récente faisant appel à des procédés électroencéphalographiques (EEG) a démontré que l'exercice Bien entendu permet au cerveau de moins réagir aux distractions, à la fois dans la partie du cerveau qui traite les sons et dans les régions spécialisées dans la gestion des tâches.